Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 mai 2010 7 02 /05 /mai /2010 18:38

Je ne saurais trop vous encourager à regarder et à bien écouter ce magnifique reportage des mutins sur Noam Chomsky réalisé par l'équipe de Daniel Mermet pour son émission « là-bas si j'y suis » : Chomsky & Compagnie. On y apprend énormément de choses...


On y apprend qu'en fait, le monde est simple. Le monde est simple et injuste. Le monde est injuste de façon simple. Son principal moteur est l'appât du gain.


Ce désir d'acquérir, d'avoir, de posséder... pousse à écarter, écraser, conquérir. Ce besoin de conquérir désinhibe et fait tomber les barrières du respect pour l'autre et obstrue notre entendement au point de nous faire commettre les pires des atrocités.

Les fanatiques du profit, les fous du gain, ce sont eux qui font la loi. Ce sont eux qui font l'Histoire à coup de guerres et de massacres. Ce sont eux qui mettent tout le génie humain au service des machines à tuer. A tuer l'homme, à tuer la terre, à tuer la mer, à tuer les rivières, qui nous nourrissent et à tuer l'air que l'on respire.

Les fanatiques du profit, les fous du gain, ils n'ont pas envie que le monde soit juste. Ils ont juste envie que cela continue comme c'est. Ce sont des adeptes du “TINA – There Is No Alternative”.

Les fanatiques du profit, les fous du gain, ne veulent pas voir qu'ils nous mènent droit dans le mur. Ils ricanent cyniquement et balaient toutes nos protestations d'un revers de la main quand bien même on leur montrait par A+B qu'ils se trompent et que, par leur faute, on ne compte plus ni les dérèglements écologiques de tous ordres ni les injustices sociales. Ni les morts humaines, ni les disparitions d'espèces animales ni les pollutions de l'air, de la terre, de l'eau, ni les déforestations ni les sur-pêches ni les famines...

Les fanatiques du profit, les fous du gain, vont, au contraire, nous trouver des “responsables” à tel ou tel problème afin de détourner notre regard des vraies causes de toutes les anomalies de leurs procédés et nous disperser intellectuellement et géographiquement afin de mieux continuer de régner. Tous les moyens sont bons pour nous empêcher de réfléchir à un mode de fonctionnement social qui convienne au plus grand nombre.


Mais pourquoi ont-ils autant de pouvoir ? Par quel miracle se maintiennent-t-ils contre vents et marées alors qu'ils sont si peu et nous si nombreux ?


Maintenons quelque peu la question en suspend. Et regardons en-dedans de nous-mêmes (“connais-toi toi-même”). Observons-nous nous-mêmes et reconnaissons qu'il n'y a pas de différence entre eux et nous. Ils ont seulement été victimes d'un certain succès selon les critères de ce système et ne veulent, par conséquent, pas l'abandonner, vu qu'il les favorise. Nous, à leur place, réagirions comme eux. Et c'est exactement pour cette raison que le système se maintient : nous les admirons et aimerions bien être à leur place. Et tant pis si, une fois à leur place, nous étions injustes, arrogants, hautains, cyniques et cruels, nous jouirions de tous les délices du pouvoir et de l'avoir.

C'est notre propre soif d'avoir qui donne autant de pouvoir à nos bourreaux. C'est le désir de domination de l'esclave qui justifie la position enviable de son maître.


Pour changer le monde, il faut se changer soi-même. Ce n'est que lorsqu'on a reconnu cette vérité qu'il nous est possible d'ouvrir les yeux, les oreilles et l'intellect pour imaginer un monde meilleur.

Partager cet article

Repost 0
Published by Dragan Matic - dans Divers
commenter cet article

commentaires