Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 mai 2010 7 16 /05 /mai /2010 17:27

Regarde un peu cette page là : http://www.peterrussell.com/Odds/WorldClock.php.

Elle nous montre que la population sur Terre en est bientôt à près de 7 milliards. Est-ce que quelqu'un se demande comment ce problème démographique peut se résoudre ?

Elle nous montre aussi que tous les jours, on dépense plus de 1,4 milliards pour l'armée.

Elle nous montre qu'on épuise nos réserves naturelles à raison de plus de 20 millions de barils de pétrole par jour.

Il faut chercher une solution. C'est pas possible que sur les 6,7 milliards d'individus que nous sommes, personne n'ait trouvé une solution satisfaisante pour tous. Où sont donc passés tous ces génies ?

Mais, les génies, me direz-vous, c'est comme tout le reste : ils la bouclent si on ne les a pas sonnés. Et quand on les sonne, personne n'ose répondre.

Alors, moi qui ne suis pas un génie, je peux m'y risquer. Car, en fin de compte, il suffit de garder 3 axiomes de base : respect des autres et équité tout en gardant un raisonnement logique.

 

Imagine un ouvrier qui travaille toute sa vie durant dans des conditions pénibles... (Les intellectuels se penchent sur la question pour définir ce qu'est la pénibilité au travail. Quelque part, c'est amusant. Ils ont qu'à travailler une semaine à la chaine en équipe du matin, la semaine d'après en équipe d'après-midi et la troisième semaine en équipe de nuit, puis ils pourront exactement définir ce que c'est.)

Quand on demande à notre ouvrier de travailler plus pour gagner plus, on se fout tout bonnement de sa gueule. On lui dit que sa retraite ne sera pas mirobolante (encore moins que ce qu'il pouvait espérer jusqu'à présent). On lui dit qu'il vit trop longtemps et qu'il coûte trop à la société. On lui dit qu'il pollue trop. On lui dit qu'il pêche trop et que des poissons disparaissent à cause de lui, mais il est obligé de pêcher plus pour gagner plus. On lui dit qu'on pollue les nappes phréatiques, pour cultiver les terres de façon à produire suffisamment pour tous. Et qu'on donne des hormones de croissances et qu'on nourrit le bétail aux céréales (génétiquement modifiées, qui plus est), pour les mêmes raisons. On lui dit que le nucléaire est une énergie propre et on lui cache qu'il vit en milieu irradié. On lui dit, on lui dit... on lui fait avaler n'importe quoi. On ne l'informe pas. On triche avec lui pour qu'il reste abruti et docile. Pour qu'il ne pose surtout pas de question et pour qu'il ne remette rien en question.

Pour l'aider à rester dans son ignorance, on l'assomme d'émissions télé plus nulles les unes que les autres. Et on le fait « rêver ». On lui montre des stars (des « people », car lui, il ne fait pas partie du people ; du peuple oui, mais du people non). On lui fait miroiter la vie facile, celle dont il ne peut que rêver. On va même jusqu'à lui faire croire qu'il peut accéder à ce monde de rêve s'il joue et s'il gagne. Théoriquement, rien qu'en répondant à des question stupides ou s'il coche les bons numéros, il peut gagner des millions. Alors, comme il en a marre de se lever tous les matins pour gagner des clopinettes, il se laisse tenter. On le plume doublement : pendant son travail et pendant ses loisirs.

 

On pourrait se dire que, finalement, il l'a cherché. Il avait qu'à bien travailler à l'école. Il avait qu'à pas être aussi naïf. Le monde est injuste, mais les faibles n'ont à s'en prendre qu'à eux-mêmes.

A vrai dire, humainement, j'ai du mal à accepter ce genre de raisonnement. Mais, si, par ailleurs, tout tournait bien, on pourrait passer outre. Seulement voilà : ça ne tourne pas rond. Bien au contraire. La machine s'emballe. Et on se rend compte que personne ne l'a en main. On se rend compte que tous ces gens importants qui se sont proposés de gérer, régir, diriger... n'ont été et ne sont toujours que des truands. Ni plus ni moins. Ce sont des usurpateurs. Ils nous font croire que sans eux, rien ne serait possible. Mais, ce n'est qu'à cause d'eux, qu'à cause des mauvaises décisions qu'ils ont prises que la majorité d'entre nous est dans la misère, que la pollution est aussi répandue sur tout le globe et que tout l'écosystème se déséquilibre. En fait, ils n'ont pas le droit de nous diriger.

Mais ils le font. Ils n'ont jamais eu l'intention, comme ils le prétendent de « servir leur pays » ou de se battre « pour la justice » ou « pour un monde meilleur ». Leur unique préoccupation est d'occuper le poste qu'ils convoitent. Et pendant ce temps là, tout se détériore.

Il est donc temps d'imaginer un système complètement nouveau où tout rentrerait dans l'ordre. Un système où chacun aurait son mot à dire (on appelle ça « démocratie directe »). Un système où l'homme ne serait pas victime de l'économie mais où l'économie serait au service de l'humanité (et par conséquent aussi au service de la nature, de l'environnement). Un système où la hiérarchie ne serait pas un moyen d'asservissement de l'homme par l'homme, mais une structure permettant l'entraide.

 

Je vois d'ici les Zemmour qui font leur moue d'agacement en secouant la tête, l'air de dire « il est complètement à la masse celui-là ». C'est sûr, on peut ne rien faire et apprendre à ses enfants que dans la vie, c'est chacun pour soi et que le plus salaud gagne. Mais, on peut aussi tenter, et retenter et re-retenter jusqu'à ce que ça finisse par réussir, de construire un monde vraiment meilleur.

Partager cet article

Repost 0
Published by Dragan Matic - dans Prises de conscience
commenter cet article

commentaires