Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 septembre 2011 1 19 /09 /septembre /2011 18:23

Recette pour mettre un pays sous tutelle :

 

  1. PLAN A

     

  1. Soit A, un pays riche, et X, le pays cible que A désire mettre à genou.

  2. A envoie un émissaire E dans le pays X pour y rencontrer le président P (qui décide de tout dans son pays).

  3. E propose à P une somme d’argent colossale pour améliorer l’infrastructure de son pays ou développer une industrie (extraire du pétrole ou des diamants, par exemple), en lui promettant un pourcentage s’il investit dans l’entreprise qui viendra de A pour s’installer dans X.

  4. P reçoit donc une somme S dont il prélève quelques petits pourcentages (qui représentent tout de même un bon pactole pour un seul homme), ainsi que quelques petits bricoles pour payer les ouvriers qui travailleront sur le chantier, et le reste ira directement dans l’entreprise dont E a vanté la compétence et la compétitivité.

  5. Celle-ci ramènera l’argent automatiquement vers la case départ A d’où elle est logiquement issue.

     

A partir de là, notre pays X s’est endetté vis-à-vis de A et lui doit des intérêts qui iront grossissant.

 

  1. PLAN B

     

  1. Le président P est un dur à cuire et ne veut pas coopérer.

  2. Pas de problème, il y a un plan B: A envoie des Killers K pour supprimer P et mettre en place un régime plus favorable à A.

  3. A la suite de quoi, on revient sur le plan A.

 

  1. PLAN C

     

  1. Il y a un autre cas de figure: P est un vieux de la vieille et est très bien entouré; il ne se laisse pas approcher et les K sont tous mis en difficulté, voire hors d’état de nuire.

  2. Il ne reste plus, dans ce cas, aux ressortissants du pays A qu’à trouver un (plus ou moins) bon prétexte pour envoyer tout un arsenal militaire sur X afin de libérer ce-dernier du sale dictateur P qui empêche le peuple de vivre décemment.

  3. Puis on revient à la stratégie mis en place en 1.

 

Ceci n’est, évidemment que pure imagination de ma part. Dans la réalité ce genre de sottises ne se fait pas. On n’en a jamais entendu parler. Sauf peut-être dans les (mauvais) films américains qui, on le sait, sont d’une niaiserie innommable.

Dormez braves gens.

Partager cet article

Repost 0
Published by Dragan Matic - dans Impertinences du jour
commenter cet article

commentaires

jacouille 19/09/2011 18:25


ha ha ha !