Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 février 2010 6 27 /02 /février /2010 18:34
 

L'article qui suit n'est pas tendre. Il est même plutôt acerbe. Mais j'estime que certaines vérités doivent être dites. Pour crever l'abcès.

Il concerne la rubrique « le journal des sports » qu'on peut entendre sur Europe 1, tous les matins à 6h15. Mais, au-delà, il s'adresse à tous les journalistes de tous les médias français. Français, je souligne, car les étrangers sont d'un niveau beaucoup plus élevé. Désolé de vous le dire si brutalement, mais c'est la triste réalité.

 

Prenons donc cette émission du matin : « le journal des sports ».

C'est une vraie catastrophe, vous ne trouvez pas ?

On n'apprend rien sur aucun sport ni sur aucun résultat !

Par contre, chaque jour compte son lot de frustration du sportif français qui est tantôt 18e tantôt 36e... avec interview en prime pour bien nous faire pleurer. Et cela se termine immanquablement par un « on croise les doigts pour le suivant ». Ils auraient dû appeler l'émission : « le journal des lamentations ».


Alors, outre qu'ils ne font absolument pas de journalisme avec cette émission, ils contribuent à rendre le peuple français pleurnichard et morose. Le sport français ne se portera pas mieux avec cette manière de faire (et nous non plus). Et si leur intention était de réveiller en nous la fibre patriotique, ce n'est pas non plus la bonne manière.


Mesdames et messieurs les journalistes, vous savez mieux que moi que votre manière d'être et de nous parler déteint sur les nôtres. Toute la population finit par être comme vous. Vous nous influencez, c'est un fait (ne faites pas semblant de l'ignorer, vous savez très bien ce que je veux dire). Nous vous imitons dans nos conversations, et notre façon de penser n'est qu'une réplique de la vôtre. Tout ce que vous savez et que vous nous transmettez, nous l'ânonnons pour en faire la « pensée » française. Vous avez donc une responsabilité énorme sur la façon de présenter vos émissions. Si, à la base, vous dites des conneries, c'est la France entière qui les dit.


Ce que je vous propose, c'est d'arrêter de pleurnicher dans le micro et simplement de faire de l'info. De façon professionnelle.

Apprenez d'abord à prononcer le nom des personnalités étrangères ainsi que des lieux que vous citez – c'est inouï ! le français est le seul à ne pas savoir prononcer le nom des sportifs étrangers ni des villes où se déroulent les jeux (et il en est de même sur le plan politique) – et racontez-nous les faits avant tout. Dans un journal des sports, on aurait aimé savoir qui a terminé sur le podium dans telle ou telle discipline. Et la seule chose qu'on apprend, c'est que notre pauvre français a fini 18e.

Evidemment, vous pouvez y mettre toute la palette émotionnelle que vous souhaitez (vous avez le droit d'être humain ; on ne vous demande pas d'être des robots), mais n'oubliez pas l'essentiel : on veut être informés.


Si vous voulez que la France se ressaisisse et qu'elle sorte de la morosité, commencez par vous ressaisir vous-mêmes et donnez-nous le bon exemple, puisque c'est votre voix qui porte. C'est à vous de faire les premiers efforts.

Partager cet article

Repost 0
Published by Dragan Matic - dans Arrêt sur image
commenter cet article

commentaires