Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 janvier 2010 3 06 /01 /janvier /2010 16:21
 

Fondation universelle

pour la constitution d'une organisation

de l'être humain en société

 

 

 

PREAMBULE

 

On appellera Textes Fondateurs, le présent texte, ainsi que la Constitution spécifique à chaque République, par nature, indivisible, laïque, démocratique et sociale, basée sur une organisation holocratique.

 

On appellera Société, toute organisation sociale au sein de cette République.

 

DE LA CITOYENNETE

 

Toute femme, depuis sa naissance jusqu'à son décès, naît et demeure citoyenne de la République, indivisible, laïque, démocratique et sociale, qui s'est constituée sur les bases des Textes Fondateurs, sauf si elle décide de quitter cette République.

Tout homme, depuis sa naissance jusqu'à son décès, naît et demeure citoyen de la République, indivisible, laïque, démocratique et sociale, qui s'est constituée sur les bases des Textes Fondateurs, sauf s'il décide de quitter cette République.

 

Etre citoyen(ne), signifie :  

  1.  
    1. avoir le droit inaliénable à une vie décente, ce qui implique, en toute circonstance, d'avoir la possibilité de se nourrir, de se loger et d'accéder à une hygiène adéquate ;

    2. avoir accès libre aux soins médicaux ;

    3. avoir accès libre à la culture et à l'éducation ;

    4. avoir la liberté de penser et d'exercer le culte de son choix, s'il n'est pas en contradiction avec les règles des Textes Fondateurs de la République ;

    5. avoir la liberté d'exprimer ses points de vue, quels qu'ils soient ;

    6. respecter toutes les règles des Textes Fondateurs de la République.

 

LA NOTION DE HOLOCITOYENNETE

 

Toute citoyenne qui en fait la demande solennelle, sans considération d'âge, mais en pleine possession de ses moyens, accède au statut d'holocitoyenne.

Tout citoyen qui en fait la demande solennelle, sans considération d'âge, mais en pleine possession de ses moyens, accède au statut d'holocitoyen.

 

Etre holocitoyen(ne), signifie :

  1.  
    1. avoir pleinement accès à l'organisation de la vie sociale et économique de sa Société d'appartenance ;

    2. participer activement à la vie sociale ou économique de la Société d'appartenance.

 

DU VOTE HOLOCITOYEN

 

Tout(e) holocitoyen(ne) a plusieurs degrés d'actions sociales ainsi que plusieurs degrés d'actions économiques, définis dans la Constitution de la République.

Un degré d'action détermine le poids qu'aura le vote de l'holocitoyen(ne) au niveau d'une prise de décision donnée sur le plan social ou économique.

 

Toute mesure, visant à modifier l'organisation sociale, a une portée sociale, parmi celles décrites dans la Constitution de la République.

 

Tout paramètre visant à modifier l'organisation économique, a une portée économique, parmi celles décrites dans la Constitution de la République.

 

Ainsi, le vote d'un(e) holocitoyen(ne) est pondéré selon, d'une part, son degré d'action et, d'autre part, la portée de la mesure ou du paramètre à voter.

 

 

 

DE LA MODIFICATION DE L'ORGANISATION SOCIALE

 

La structure, selon laquelle la société est organisée, est définie dans la Constitution de la République. Cependant, chaque holocitoyenne et chaque holocitoyen peut participer à sa modification conformément :

  •  
    • à la portée de la mesure à voter

    • et du degré d'action social de la votante ou du votant par rapport à la mesure votée.

 

La mesure sociale peut être un simple amendement ou un ensemble de lois cohérentes entre elles.

 

Pour être adoptée, une mesure doit obtenir une majorité définie dans la Constitution de la République, mais qui devra être d'au moins ¾ du total des voix potentielles, en tenant compte des pondérations.

 

Les holocitoyen(ne)s expriment leur vote par l'acceptation ou le refus du texte de loi proposé.

 

Un texte de loi qui n'obtient pas la majorité requise devra être retiré ou modifié pour une nouvelle consultation électorale.

 

Si au moins 10% des holocitoyen(ne)s concerné(e)s les plus directement par un vote estiment ne pas avoir été suffisamment tenus au courant de la loi votée, à laquelle ils ou elles n'auraient pas participé, et s'ils ne sont pas d'accord avec cette mesure, ils peuvent en obtenir l'annulation.



 

DE LA MODIFICATION DE L'ORGANISATION ECONOMIQUE

 

Le mode de fonctionnement économique est défini dans la Constitution de la République. Cependant, chaque holocitoyenne et chaque holocitoyen peut participer à sa modification conformément :

  •  
    • à la portée de l'élément économique, défini dans la Constitution de la République, dont les paramètres doivent être votés

    • et du degré d'action économique de la votante ou du votant par rapport à l'élément voté.

 

Chacun des paramètres économiques a une valeur initiale proposée, mais sera ajusté en fonction du vote.

Les holocitoyen(ne)s expriment leur vote par un nombre entier allant de -10 à +10 pour chacun de ces paramètres.

 

Ce vote pourrait être révisé périodiquement selon une fréquence définie dans la Constitution de la République.

 


Un individu est en pleine possession de ses moyens s'il jouit de ses facultés intellectuelles lui permettant de s'exprimer, s'il parle sans contrainte extérieure et s'il n'est pas momentanément écarté de la vie sociale pour avoir représenté un danger pour autrui.

La portée pourrait être échelonnée comme suit : internationale, nationale, régionale, départementale, communale, locale.

Le degré d'action pourrait également être échelonné comme suit : international, national, régional, départemental, communal, local.

Si la portée est internationale, tout(e) holocitoyen(ne), ayant par définition, au moins un degré d'action international, aura autant de poids dans ce vote que tous les autres.

Si la portée est locale, les holocitoyennes et les holocitoyens de la localité en question auront plus de poids dans leur vote que les autres. Parmi les autres, celles et ceux qui seraient de la même région auraient moins de poids que celles et ceux du même département. Les co-régionaux auraient, cependant, plus de poids que les nationaux, et, eux-mêmes, plus que les internationaux.

-10 exprime une baisse de 100% de la valeur nominale, alors que +10 est une augmentation de 100%. S'il est question d'un prix et si la moyenne issue du vote est de 5,5 par exemple, cela signifie que le prix subit une augmentation de 55%.


précédent table suivant

Partager cet article

Repost 0
Published by Dragan Matic
commenter cet article

commentaires