Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 octobre 2013 5 18 /10 /octobre /2013 18:19

Leonarda : Chevènement nous dit que “nous vivons sous la dictature de l'émotion”. En fait, nous vivons toujours sous une dictature quelconque : dictature du prolétariat, dictature des lobbies du pétrole ou des armes, dictature du profit, dictature de la haine de l'étranger, dictature des sondages, dictature de l'audimat, etc., choisis la tienne. Evite simplement des critiques acerbes à l'encontre d'une petite kosovare.

 

Travail du dimanche : l'Eglise n'interdit pas le travail du dimanche ; elle appelle simplement au respect du Jour du Seigneur. Tu me diras : “qu'est-ce que l'Eglise vient foutre là ?”. Ben, c'est que ce jour n'est pas un jour au hasard, mais bien celui qui nous vient des origines chrétiennes de notre pays, non ? Bon. Alors, je répète : il est important de respecter le Jour du Seigneur ; il est important de prendre le temps, une fois par semaine, d'oublier ses tracas, ses besoins et ses désirs matériels et matérialistes, et même sa profonde misère quelquefois, pour ouvrir son cœur à la spiritualité qui est en nous. Prends le temps de méditer. Prends le temps d'écouter ta respiration. Prends le temps de te détendre. Tu sais, dans la vie, tu n'as vraiment rien de plus important à faire.

Tu veux travailler plus pour gagner quelques ronds de plus qui te permettront de boucler tes fins de mois difficiles ? Mais, demande plutôt que ton patron te paye un peu plus pour ce que tu fais déjà dans la semaine. Proteste. Te laisse pas faire. Montre lui que tu n'es pas sa chose, mais bien un être humain qui a autant de droits que lui. Et que sa loi du marché, c'est bidon. Car, quand tu travailles le dimanche, tu ne fais que nous mettre tous un peu plus dedans. Et toi avec.

 

Pollution de l'air : on nous dit que ça y est, c'est officiel, l'air pollué de nos villes est cancérigène. Wow ! Qu'est-ce qu'on nous faire entendre par là ? D'un côté, c'est rassurant : ils acceptent que certaines de nos maladies ont une cause ; on a nommé le coupable ; mais comme ce coupable est insaisissable, à quoi bon ? D'un autre côté, c'est plutôt flippant, non ? On est prisonnier d'un truc qui nous bouffe à petit feu. Du coup, pourquoi pas continuer de boire et de fumer ?

Ils devraient aller un peu plus loin et voir d'où vient cette pollution. Peut-être pousseront-ils jusqu'à faire payer des taxes aux entreprises qui rejettent toutes ces saloperies dans l'air ? Non, tu vas voir, la première mesure qu'ils prendront sera pour notre poire : car toi et moi, on pollue avec notre bagnole pas chère, vu qu'on n'a pas de fric pour s'en payer une qui pollue moins. Les entreprises ont le droit de polluer puisqu'elles nous emploient ; si on les chatouille, elles menacent de partir polluer ailleurs.

Au fait, t'as vu la pollution dans des villes comme Pékin ? Ne dis pas que c'est loin et que çe ne te regarde pas. C'est plus qu'alarmant.

Il y a des activités humaines que je qualifierais de crime contre l'humanité.

Mais, on accepte.

On accepte tout. Comme des bœufs.

 

Au fait, profite un peu du dimanche pour réfléchir à tout ça.

Partager cet article

Repost 0
Published by Dragan Matic - dans Arrêt sur image
commenter cet article

commentaires