Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 août 2009 5 14 /08 /août /2009 21:06

« L'Etat, c'est moi ! »

Depuis la révolution française, on ne dit plus ça (même si nos dirigeants continuent de le penser). Parce que c'est politiquement incorrect.

Donc, il faut dire : « L'Etat, c'est nous ! »

Et, comme l'Etat, c'est un enfoiré, « nous », c'est un enfoiré.

Qu'est-ce qui me permet de dire ça ?

Prenez, par exemple, le loto... Ai-je vraiment besoin de développer ?

Bon.

C'est un fait que, dans l'ensemble, la masse monétaire engrangée par l'Etat est beaucoup plus importante que la somme des lots distribués aux gagnants (sinon, cela ne vaudrait même pas le coup d'organiser le jeu). Or, c'est aussi un fait que ce sont les plus pauvres qui jouent.

Voilà ce qui me fait dire que l'Etat est un enfoiré : à ceux qui ont déjà beaucoup de mal à « joindre les 2 bouts », il arrache l'argent de leur poche.*

Alors, j'entends d'ici ceux qui vont s'offusquer, en disant que ceux qui jouent sont responsables et qu'ils avaient qu'à pas... Mais, vous savez très bien que ce genre d'arguments est fallacieux.

D'abord, c'est dans la nature humaine d'espérer et de tenter par n'importe quel moyen (y compris le moins efficace, le moins logique et le moins intelligent) de se sortir de situations défavorables.

Et ensuite, loin de leur venir en aide en leur déconseillant de tomber dans le panneau, l'Etat ne fait qu'exploiter cette faiblesse. Ils font même des pubs indécentes pour leur faire croire qu'ils auront la belle vie quand ils auront gagné. En ajoutant que 100% des gagnants avaient tenté leur chance.

C'est comme l'hôpital qui se fout de la charité.




*C'est comme l'histoire du rentier, riche par définition, qui dépose son fric en banque et qui attend que ça lui rapporte, et ça lui rapporte. Le pauvre qui va à la banque, c'est pour demander un crédit qu'il devra rembourser avec des intérêts. Il doit donc travailler pour rembourser plus qu'il n'a consommé. Moralité : on prend au pauvre et on le fait bûcher pour donner au riche qui continue de se prélasser.

Partager cet article

Repost 0
Published by Dragan Matic - dans Impertinences du jour
commenter cet article

commentaires