Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 août 2009 5 07 /08 /août /2009 18:18

 

Pour ceux qui commencent à réfléchir un peu sur la question, l'analyse est toujours la même (à l'instar de ce qu'on peut découvrir dans les vidéos ci-dessous).  (Vous pouvez voir aussi cette petite histoire de mon cru)
On est tous d'accord : le monde est injuste et il est urgent de faire quelque chose. Mais quoi ?

Les films présentés ici, optent pour des monnaies parallèles, qui seraient gérées par le citoyen, créant ainsi ce qu'on appelle un Système d'Echange Local (SEL).

En principe, je n'ai rien contre, car toute initiative est bonne à prendre. Mais, dans le fond, à mon sens, ce n'est pas vraiment une solution. La vraie solution en est une qui ne dépende pas de la bonne volonté des participants et surtout de celle des organisateurs. Si mon bonheur ne dépend que de celui qui me dirige, je suis à sa merci. Je suis son esclave. Même s'il est bienveillant et gentil avec moi.

Alors, je vous laisse découvrir ces vidéos, mais je vous donne rendez-vous sur la page « quelle société voulons-nous pour demain ? »

Et puis, prenez ceci en considération :
 

1. 95% de la masse monétaire mondiale, c'est des dettes. 95% ! Ça veut dire que si tout le monde voulait rembourser gentiment ses dettes, il y aurait 95% de la masse monétaire mondiale en moins. Vous pouvez alors imaginer la catastrophe économique (mondiale !). Presque toutes les usines ferment. Chômage. Pénuries en tout genre. Guerres. Forcément.
Mais, en fait, on ne peut même pas "rembourser gentiment", car qui dit dettes dit intérêts. Or, il n'y a pas assez d'argent, matériellement, pour rembourser les dettes avec les intérêts (surtout en cette quantité). Donc, il reste 2 solutions :
a. les gros magnats des finances du monde entier se réunissent et décident gentiment à l'unanimité de tout effacer (vous y croyez ? Moi pas)
b. ils laissent couler jusqu'à ce que ça pète (en assurant leurs arrières, bien sûr). Là, évidemment, ça débouche aussi sur une guerre.
Un fait est que, toutes les crises financières passées se sont soldées par des guerres. Car c'est le moyen le plus "commode" pour remettre les compteurs à 0. Le problème, outre le côté inhumain de la chose que j'exècre, c'est que ça ne résout rien. Parce qu'on reste dans le même système, qui va repartir de plus belle jusqu'à la prochaine crise.

2. L’énergie : en ce moment, c’est le pétrole avant tout. Le solaire, le géothermique et autres éoliennes, c’est peanuts, juste de la poudre aux yeux. Or, on sait tous que le pétrole diminue de façon vertigineuse. Là encore, l’issue sera catastrophique. Et personne ne peut rien y faire. On aura beau manifester et protester.

3. La population : nous sommes 6,5 milliards sur Terre (et même un peu plus). Et ça grimpe tous les jours.

En fait, les 3 paramètres (argent, énergie, population) enflent, pour le 1er et le 3ème, ou décroissent, pour le 2nd, de façon exponentielle. Autrement dit, on ne va pas vers la catastrophe, on s’y précipite en accélérant.
Voilà. Ça, ce sont les faits.

Bon. Si je vous dis tout ça, ce n’est pas pour vous saper le moral, mais simplement pour que vous utilisiez votre énergie à bon escient, en pensant à l’après.
Comment, nous le peuple, on peut aussi assurer nos arrières ? Comment s’opposer, éventuellement au mot d’ordre qui ne manquera pas de venir, de nous enrôler dans une nouvelle guerre ? (On nous maintient dans l’ignorance, on nous abêtit avec des programmes TV à la noix, et, le moment venu, on nous désignera un ennemi qu’il faudra absolument combattre. Tous les « on » auront orchestré ça et s’amuseront à la géguerre dans leurs QG, pendant que le peuple crèvera en héros sous les vraies bombes).
On doit tous constamment avoir ça à l’esprit, si on ne veut pas faire office de pantin ou de pauvre mouton qui suit constamment.
Mais que peut-on vraiment proposer ?

De mon côté, je suis un utopiste ou un rêveur, comme vous voulez. Que l’holocratie ne se réalisera sans doute jamais, j’en suis conscient. Mais, pour moi, c’est comme un idéal dont il faudrait tenter de s’approcher (sans jamais vraiment l’atteindre).




L'ARGENT (part 1/3)
von Alf-Red


Partie II. "dollarisation" de l'économie...


L'ARGENT (part 2/3)
von Alf-Red


Partie IIIalternative trouvée: réinvention du troc à travers une monnaie locale

 


L'ARGENT (part 3/3)
von Alf-Red



Partie I. témoignages poignants du ravage de la dette de la Turquie et de l'Argentine (exemples parmi d'autres)

 


PS:

Apparemment, le "système" lutte contre la propagation de ces idées et vire les vidéos "subversives" (un peu comme dans les pays totalitaires où des "lois" sont appliquées pour empêcher les gens d'accéder à l'information qui dit les choses comme elles sont). Ceci explique pourquoi les vidéos que j'ai insérées ici ne sont plus accessibles.

Alors, il faudra que tu les cherches toi-même. Essaie avec bing "argent dette". Tu trouveras peut-être encore quelque chose (avant que ça ne disparaisse).

Partager cet article

Repost 0

commentaires