Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 août 2009 5 07 /08 /août /2009 15:32

Cela fait quelques jours que je parcours ton site. J'adhère à ta philosophie et à la plupart de ce que tu dis. Ton modèle de société me parait notamment "meilleur" que le projet Vénus, en ce qu'il replace l'homme au centre de son organisation.
Le modèle que tu proposes est complexe, il me faudra plusieurs lectures pour bien cerner tous les concepts et les propositions.
J'ai plusieurs questions ou remarques, à la lecture de tes propositions :
Je ne suis pas forcément d'accord avec le fait que tu partes du principe que toute activité humaine est polluante.


On peut ne pas être d'accord. Pour ma part (c'est ma philosophie en quelque sorte), je crois que chaque activité tend à perturber l'environnement, au sens large. Mais, je n'ai pas dit qu'elle est polluante. Ce que j'ai dit, précisément, c'est "chaque activité humaine est potentiellement nuisible soit à l'environnement, soit à la société (ou une ethnie ou un groupe) soit aux autres individus" (dans Holocratie & holarchie ). J'insiste sur le "potentiellement".

 

J'ai des questions aussi sur la bourse des activités et des produits : notamment comment tu gères le fait que certains individus sont moins productifs que d'autres, que certains ont moins de besoin de produits que d'autres, puisque nous sommes tous différents (certains peuvent avoir une grande capacité à produire et avoir peu de besoins et inversement) ? comment tu organises cette société en ce qui concerne les besoins des enfants (qui ne sont pas producteurs d'activités)... et les personnes ne pouvant pas, pour une raison ou une autre produire (malades, handicapés...), bref, comment tu organises un système de répartition et de redistribution ?

En principe, les postes que l'on considère actuellement comme des charges pour la société, sont l'Education, la Santé, le Logement, etc., ainsi que les différentes façons de gérer l'incapacité temporaire ou définitive de travailler (Chômage, Retraite, etc.).

Pour moi, dans un monde holocratique, la société décide pour elle-même du coût d'un séjour à l'hôpital, par exemple, à travers la bourse des produits (biens et services). Si on considère que les prix sont trop élevés, on agit directement pour les faire baisser. Ce prix ne devrait avoir aucune incidence sur le salaire des infirmières, ni aucun autre corps de métier.

Ça c'est un point très important, et c'est la base de ce modèle : la rémunération des activités est complètement dissociée du coût des produits. Parce que l'argent qui sort de ma poche ne va nulle part. Il disparaît. Alors qu'une activité nécessite la création de monnaie.

Maintenant, comment ça se passe pour ceux qui n'ont pas d'activité officielle ? J'ai pensé qu'ils pourraient être pris en charge par une association dont la raison d'être serait d'aider ceux qui en ont besoin. C'est l'exemple que j'ai donné dans "Il est libre Max…". Dans cet exemple, Max était momentanément dans une phase de déprime dans sa vie et ne voulait plus travailler. Il a donc vécu "aux crochets" de l'assoc' de Fred. Et, quand il s'est senti apte à entreprendre quelque chose, il est parti à la recherche d'un emploi (pas forcément intéressant), mais dont la finalité était d'obtenir des fonds pour le projet qui lui tenait à cœur.

Tu proposes de supprimer le stade de la vente, ce serait directement le producteur qui vendrait. Comment concilier ça à grande échelle ? Des intermédiaires ne sont-ils pas nécessaires ?

Là, je dois également m'expliquer, car je n'ai pas été clair. Mais, peut-être que ça a fait tilt avec mes remarques précédentes. Ce n'est pas le producteur non plus qui vend. Le producteur produit. Et le produit est simplement mis sur le marché parce qu'il a été fait pour ça. Ce n'est pas la vente du produit qui rétribuera le travail du producteur ni du distributeur d'ailleurs. L'argent qui les paiera viendra du néant. L'argent est créé selon les besoins (sans intérêts, car cette notion n'a aucun sens dans ce système), et il est distribué selon les règles d'un marché que tout le monde gère. Peut-être qu'à la lumière de ces quelques remarques, tu pourras relire Entretiens avec Alexey...

Bon, j'arrête là pour l'instant, j'en aurais encore plein d'autres....

Ce serait avec grand plaisir. Mais, sache que je n'ai pas la science infuse. Il se peut fort bien que tel ou tel point ne soit pas correct ou logique ou ... enfin bon, je ne veux surtout pas non plus refaire le monde tout seul. Que les autres apportent également leur contribution. Donc, si tu t'en sens l'envie, n'hésite pas.

Et je te laisse le mot de la fin que je partage entièrement:

Pour conclure, je pense qu'une nouvelle société, même celle que tu proposes, ne peut s'établir tant que les consciences n'auront pas changé, tant que l'homme n'aura pas intégré que son bien être passe par le bien être et le respect de la communauté et de la nature... tant que les hommes se vivront séparés du grand tout...

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Dragan Matic - dans Vos commentaires
commenter cet article

commentaires