Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 juillet 2009 6 18 /07 /juillet /2009 20:21

 

Le bouddhiste parle volontiers de révolution. Mais, la révolution dont il est question ne consiste pas à aller casser la gueule à ses concitoyens sous prétexte qu'ils sont des nantis ou qu'ils ont truandé les impôts... non. La révolution est intérieure. On constate que quelque chose en soi change, et plus on l'observe plus ça change.

On est entraîné dans la mouvance bouddhiste (puisque c'est celle qu'on a choisie), un peu malgré soi. Et, en plus de s'observer soi-même, on ne peut s'empêcher de regarder aussi les autres. Et on se demande qu'est-ce qui les a poussés à, eux-aussi, venir là. Ils ont sûrement un parcours différent du nôtre. Mais ils se retrouvent au même endroit que nous, au même moment. 

C'est cette observation de la communauté elle-même qui a donné naissance à Sangha.

J'y ai imaginé 3 personnages avec 3 points de vue différents, 3 relations différentes à cette Sangha, ce microcosme, cette mini-société..., Et j'ai imaginé qu'ils finissent par s'unir, en tenant compte les uns des autres.
Il y a un côté rebel en moi, qui fait que même cette sangha, pourtant pure et bienveillante, mais avec ses règles rigides, je ne peux pas l'accepter sans rechigner. Je ne peux pas me résoudre à prendre refuge...
 

Partager cet article

Repost 0
Published by Dragan Matic - dans Vers L'holocratie
commenter cet article

commentaires

Nenette 18/07/2009 20:58

C'est mon livre préféré. Une approche du spirituel bien plus profonde et réfléchie que tous ces romans qui n'utilisent la religion pour mieux meubler l'histoire.
Bien mieux écrit que Dan Brown.

Dragan Matic 18/07/2009 21:08


Merci
Je te conseille également Shikantaza, si tu aimes le genre "interrogations existentielles" (mais c'est du théâtre; tout le monde n'accroche pas)