Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 juillet 2009 7 05 /07 /juillet /2009 12:20
 

Le bouddhiste prône la voie du milieu.


Au niveau spirituel, cela signifie que chacun doit trouver en soi la réponse aux questions existentielles qu'il ou elle peut se poser.

Le premier enseignement du bouddhiste est que personne ne peut répondre à ta place. Mais, il se propose, si tu le veux, de t'aider à chercher cette réponse au fond de toi. Et de nous assurer que cette vérité n'est ni dans le doute ni dans la croyance, mais quelque part entre les deux. 


Au niveau politique, qu'est-ce que la voie du milieu ?

Tout d'abord, ne collons pas nos étiquettes de partis politiques dans les raisonnements qu'on est sensé avoir en parlant de Politique. Ne pensons pas gauche-droite. Car, sinon, forcément, on associera « voie du milieu » au centre. Il faut raisonner indépendamment des partis.

Alors, disons que, d'un côté, nous avons l'individualiste et que, de l'autre, nous avons l'altruiste. Favoriser l'un au détriment de l'autre, c'est ignorer l'humain ; c'est le priver de sa plénitude d'être humain. On crée des sociétés où notre dignité est bafouée, soit parce qu'on nous prive de notre individualisme en nous imposant d'être « tous égaux » et « frères », soit en exacerbant nos penchants égoïstes et en nous faisant entrer dans une logique qui dénigre l'autre. Le juste milieu est clair : il ne faut interdire à l'homme ni son côté individualiste, car il existe, ni son côté altruiste, car il existe aussi. Et, de surcroît, il faut avoir à l'esprit la durée : l'humanité épuise les ressources de la Terre et bouleverse son équilibre, et, par là-même, elle se détruit. Quelle logique perverse peut continuer à obtenir notre suffrage quand elle va à l'encontre de ces choses les plus élémentaires que n'importe quel enfant peut comprendre ? Sommes-nous donc tous complètement fous de continuer à voter pour untel ou tel autre qui nous parle de la crise et de grenelle de l'environnement, ou de je-ne-sais-trop-quoi encore, quand on voit que ce n'est que de la poudre aux yeux ?! Et pourtant, on continue.


Alors, vous me direz : « mais, si nous sommes d'accord sur les faits, comment changer ? »

La solution que je propose consiste à « couper le nœud gordien » : fonder la société sur de toutes nouvelles bases. Et, c'est ce qui pourrait être appelé la « voie du milieu au niveau économique ».

Au niveau économique, la voie du milieu, entre, d'un côté le troc, et, de l'autre, l'échange basé sur la monnaie, est un concept qui peut surprendre, car il n'est pas intuitif. Que peut-il bien y avoir entre les deux ?

Car, soit j'échange des objets directement, soit j'utilise l'argent comme intermédiaire. Que puis-je faire d'autre ?

Hé bien, c'est là que réside toute l'originalité de ma démarche. Je parts du principe que tous ceux qui participent à l'élaboration d'un produit, sont suffisamment payés (il faut qu'ils le soient), pour ce travail. Et, une fois le produit fini, il ne doit plus rien rapporter à personne. Pourquoi untel s'enrichirait-il en le vendant ? Pour moi, la chose est simple : vendre, c'est truander.

Par contre, on ne peut pas tout bonnement le donner. Le donner à qui ? A toi ou à moi ? C'est pourquoi, il faut que le consommateur l'achète.

Donc, la voie du milieu en la matière, c'est de l'argent créé par l'activité et détruit par la consommation. Pour ce qui est de la description de ce mécanisme, c'est expliqué ici.

Et, une fois cette idée de base acceptée, il faut aller plus loin... il faut lire ceci.

En attendant, voici des propos venant d'un maître zen:


Interview Maitre Deshimaru

Partager cet article

Repost 0

commentaires