Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 mai 2009 6 09 /05 /mai /2009 15:18
 

mi smo ljudi cigani sudbinom prokleti
uvijek netko oko nas dodje pa nam prijeti

 

nous sommes des tziganes, maudit destin, maudite race

il se trouve toujours quelqu'un qui nous pousse et nous menace
(traduction approximative, faite pour la rime)

WIKIPEDIA:
Das Lied Djelem, djelem (ung. Gyelem, gyelem, serb. und kroat. Đelem, đelem) ist die internationale
Hymne der Roma. Der Text der Hymne wurde 1969 von Žarko Jovanović verfasst, der darin die Vertreibung und Ermordung der Roma durch die kroatischen Faschisten, den sog. "schwarzen Legionen" beschreibt. Er basiert auf einem Lied, das während der 1960er Jahre bei den serbischen Roma sehr beliebt war und vermutlich aus Rumänien kommt. Die Melodie stammt von einem Liebeslied der serbischen Roma, das durch den Film Skupljaći Perja von Aleksandar Petrović bekannt geworden ist, in welchem es von Olivera Katarina interpretiert wird.

1971 erklärte es der erste Roma-Weltkongress zur gemeinsamen Hymne der Bewegung.


TRADUCTION:
La chanson Djelem, djelem est l'hymne international des Roms. Le texte de l'hymne a été écrit en 1969 par Žarko Jovanović, qui y décrit la déportation et le massacre des Roms par les fascistes croates ("légionnaires noires").
Il s'appuie sur une chanson très populaire chez les tziganes serbes dans les années 60, et qui vient probablement de Roumanie. La mélodie vient d'une chanson d'amour qui connut un succès international à travers le film Skupljaći Perja ("j'ai même rencontré des tziganes heureux"), d'Aleksandar Petrović, dans lequel Olivera Katarina joue le rôle principal.
En 1971, à l'occasion du premier congrès mondial des Roms, cette chanson s'imposa comme hymne des Roms.



Texte original (une des versions):

Djelem djelem lungone dromesa
Maladilem schukare romenza
djelem djelem lungone dromesa
Maladilem bachtale romenza


Ahai, Romale, ahai Chavalle,
Ahai, Romale, ahai Charalle


sasa vi man bari familia
murdardarla i kali legia
saren chinda vi Romen vi Romnien
maschkalende vi zigne schaworen


Ahai, Romale, ahai Chavalle
Ahai Romale, ahai Chavalle


Putar Devla te bare wudara
Te ka dikav kai si me Manuscha
Upre Roma! Akana si wakti
Uschten sa te sundale Roma


Ahai, Romale, ahai Chavalle
Ahai Romale, ahai Chavalle


Palem ka djaw lungone dromesa
Ta ka pirav schukare Romenza
Palem ka djaw lungone dromesa
Ta ka pirav bachtale Romenza


 

Ahai, Romale, ahai Chavalle
Ahai Romale, ahai Chavalle

deutsche Verfassung:
 

Auf meinem sehr sehr langen Weg
Traf ich viele schöne Roma
Auf diesem sehr sehr langen Weg
Begegneten mir viele glückliche Roma


Ahai Roma, ahai Kinder


Auch ich hatte eine große glückliche Familie
Sie wurden von der schwarzgekleideten Legion ermordet
Alle wurden umgebracht Männer,Frauen,
selbst die kleinen Kinder


Ahai Roma, ahai Kinder


Lieber Gott, öffne deine großen Tore
Damit ich sehen kann, wo all meine Menschen geblieben sind
Erhebt euch Roma, es wird Zeit
Steht auf ihr müden Roma


Ahai Roma, ahai Kinder


Und wieder werde ich diesen langen Weg gehen
Und werde mich mit schönen Roma zusammen treffen
Und auf diesem langen beschwerlichen Weg
Werde ich mit diesem glücklichen Menschen mitziehen


Ahai Roma, ahai Kinder


(Übersetzung der Hauptstufenklasse von "Schaworalle" im muttersprachlichen Unterricht mit Herrn Lothar Winter am 23.04.2002)

 

(Link: http://www.schaworalle.de/info/eroeffnu.htm)



traduction française :

J'ai marché, marché sur les longues routes,
J'ai rencontré des tziganes heureux.
J'ai marché, marché au bout du monde,
Et la chance était avec eux.
Ô Rom, toi l'homme, toi l'enfant,
Ô Rom, d'où êtes-vous venus
Dans vos tentes, sur les chemins de fortune.
Où êtes-vous, maintenant ?
Où sont les hommes ? Où, les enfants ?

Comme vous, j'avais une grande famille
Comme vous, les hommes en noirs l'ont massacrée.

Venez avec moi, tous les Roms de la terre
Car les routes tsiganes nous sont ouvertes.
Voici l'heure. Debout, Roms !
Nous ferons ce que nous voudrons.
Ô Rom, toi l'homme, toi l'enfant,
Venez avec vos tentes, sur les chemins de la fortune.


(Link: http://levurdondisha.grafbb.com/ome-phral-raconte-moi-f5/hymne-des-gitans-t206.htm)


 

 



 



 


Et puis, il y a cette vidéo-ci (avec des guitaristes vraiment bons): http://www.youtube.com/watch?v=VQEh3fmaDFw

 

 

Je l'aime je l'aime cet enfant des chemins
Dans les flaques d'eau, et qui rit aux éclats
Je l'aime je l'aime quand il me prend la main
Pour m'emmener loin de tous ses tracas

Il sait pardonner, l'enfant chevalier
Le mal qu'on a fait, comment l'oublier

J'erre et je vais où me mène le destin
Pour rencontrer des nomades comme toi
La liberté, elle est entre tes mains
Pour ta fierté, c'est toi qui fais ta loi

Ta loi, c'est jouer, ta voix, c'est chanter
Peux-tu pardonner, le mal que j'ai fait

želim želim onim našem drumom
da te sretnem i da jedan drugom
ruke pruži da si oprostimo
kao ljudi da se zagrlimo

ahaj cigane, ahaj čovječe
ahaj romale, ahaj ĉavale


Dragan Matic, Mai 2009

Partager cet article

Repost 0
Published by Dragan Matic - dans Divers
commenter cet article

commentaires

Dragoslav Nikolic 29/08/2016 23:23

Quel peuple incroyable ! Les derniers (ou les premiers) humains de cette terre

Dragan Matic 30/08/2016 14:28

Oui, en effet, ils forcent l'admiration... et suscitent quelques fois des ressentiments de la part de certains. L'homme est décidément un loup pour l'homme.
Au fait, peux-tu en dire un peu plus sur ce peuple que tu as l'air de connaitre?

RudyTiganilor 09/02/2015 15:38

Quel bel hymne, notre milieu est tellement peu connu, dommage ça éviterait les préjugés datant de plusieurs centaines d'années, victimes d'esclavage et le Samudaripen qui hante encore, bonne route de la vie aux gitans et aux non gitans, n'oublions pas que nous sommes tous des hêtres humains avant d'appartenir à une ethnie.

Eclipse Sol-Air 05/06/2009 19:03

Very great page!!!

see u on stage!

Greets,
Eclipse Sol-Air