Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 mai 2014 2 13 /05 /mai /2014 20:11

La France est un pays libre avec sa liberté de pensée légendaire. N’a-t-on pas eu un Voltaire pour clamer haut et fort que, même s’il n’était pas d’accord avec les propos de tel ou telle, il ferait tout pour qu’il ou elle ait le droit de les exprimer ? Mais, cela nous autorise-t-il à aboyer en tous sens ? S’exprimer, est-ce aboyer ? Non. S’exprimer – s’entend par là : s’exprimer à l’intention d’un public, d’une audience de plusieurs individus qui iront propager nos propos – ce n’est pas aboyer si on évite de dire du mal des autres. C’est plutôt développer des idées, les argumenter, donner des points de vue, etc. Mais, insulter, discriminer, ostraciser… tout ça, c’est : aboyer.

Il faut dire cependant que, parler en public, que ce soit pour exposer des idées ou pointer du doigt les fautes des autres, c’est assimilé à de la manipulation. Dès que j’essaie de convaincre, je manipule. Alors, c’est vrai, quand je le fais « de bonne foi », je ne cherche d’à « prouver que j'ai raison » et pas à te pousser à adhérer ou t'imposer de faire ce que tu ne veux pas. Pourtant, que j'essaie l'argumentation honnête ou biaisée, le résultat est le même. D’ailleurs, en cherchant à te convaincre que j’ai raison, je te pousse à me croire et à penser comme je pense, donc déjà là, je te manipule. Là où ça devient grave, c’est quand je réussis à te faire accepter des choses qui vont contre tes propres intérêts ou, pire, contre les intérêts de la société en général : tu es pour l’exclusion des Roms, tu es contre le mariage gay, tu es pour les smartphones, tu es contre les centrales nucléaires… tu peux avoir tort ou raison, là n’est pas la question.

La question est de savoir où on va comme ça. Si tu n’es pas conscient-e que tu te fais manipuler, alors, sans le savoir, tu donnes encore plus de pouvoir à ceux qui te gouvernent.

Où est le mal ?

Mais, le mal est dans le rapport de force. Si tu donnes trop de pouvoir à untel, il le prendra et en abusera. Forcément.

Aujourd’hui, ce sont les banquiers qui ont tout le pouvoir. Et ceux qui marchent avec.

Ce sont eux qui te suggèrent d’acheter leurs smartphones. Et tu dis que tu achètes parce que ça te plaît et que tu trouves ça pratique. En fait, tu essais de te convaincre que la décision vient de toi.

Ce sont eux qui te disent que si ça ne tourne pas rond et qu’on est en crise, c’est la faute des Roms ou des Arabes ou … peu importe.

Ce sont eux qui disent qu'on est trop endetté et que tu vis au-dessus de tes moyens et qu'il faut que tu rembourses en acceptant de payer plus d'impôts, alors que tu n'y es pour rien. Mais, tu es d'accord avec eux parce que tu as suivi leur raisonnement et ils ont réussi à te convaincre.

Ce sont eux qui te manipulent. Et toi, tu es là comme la mère Denis (qui se souvient de la mère Denis ?) : « oh ! ben ça c’est vrai, ça ! ».

Tu gobes ce qu’ils te donnent à gober et tu aboies sur ceux qu'ils te disent d'aboyer. Tu fais leur jeu sans le savoir. Car, ce sont eux qui continuent de te diriger, de s'augmenter de façon éhontée et de continuer à te contraindre de faire des efforts.

 

Alors, il y a ceux qui critiquent ce système injuste en aboyant à leur tour, d'autres de façon plus respectueuse. Mais, tant qu'ils ne soulèvent pas les masses, ils sont ignorés selon le principe : « les chiens aboient et la caravane passe ». S'ils prennent du poids médiatiquement, ils sont attaqués de diverses manières ; tous les moyens sont bons. Et là, on est en plein dans la manipulation.

Qui manipule qui ?

On l'a vu. Tout le monde manipule tout le monde. Seulement, les plus puissants et les plus salauds l'emportent.

La seule façon de réduire cet état de fait, est de créer une société où le plus puissant ne puisse pas devenir puissant au point de nuire irréversiblement aux autres. Or, en ce moment, c'est bien ce qu'on vit. Veux-tu continuer de cautionner ça ?

Partager cet article

Repost 0
Published by Dragan Matic
commenter cet article

commentaires